lundi 2 mai 2016

L’univers des possibles - Compton

1694e jour - L’embarras du choix…
MINI MEALS
BBQ Chicken  /  Hamburger Steak  /  BBQ Beef  /  Island Curry Chicken  /  Chicken Katsu  /  Crispy Shrimp
APPETIZERS
Spam Musubi (2)  /  BBQ Chicken Musubi (2)  /  Crab Langoon (6)  /  Steamed Rice…
Ou alors :
NOODLE SOUPS
Hawaiian BBQ Chicken  /  Hawaiian BBQ Beef  /  Seafood  /  Vegetables
BURGERS
Ono Hamburger  /  BBQ Chicken Burger  /  Mahi Burger
SALADS
Island Caesar Salad  /  Chicken Katsu Salad  /  Macaroni Salad  /  Side Salad…

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

lundi 25 avril 2016

Une courte pause…

Pendant une petite semaine, je vais être loin de toute connexion internet. Reprise du trafic le lundi 2 mai. En attendant, si ça vous chante, vous pouvez toujours jeter un œil à la page de mes images préférées (je viens de la réactualiser)…

vendredi 22 avril 2016

Au cœur du dédale - Compton


1693e jour - Une ville dans la ville : un labyrinthe d’allées similaires les unes aux autres. Des centaines de box identiques, des chiffres sur les façades en guise de repères.
Au-delà des rideaux de fer, des objets, des boîtes, des valises, des cartons entassés comme autant de traces de vies passées et peut-être à venir…
À l’entrée, un panneau indique :
Boxes, Locks &
Moving Supplies
Sold Here
Cartons, serrures, matériel de déménagement vendus ici
Au cœur du dédale, les bruits de la rue ne sont plus qu’une rumeur lointaine. Pas la moindre présence humaine. Le vent souffle en rafale. Le ciel se couvre. L’orage ne devrait pas tarder à gronder. Il fait lourd mais je frissonne.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

jeudi 21 avril 2016

Plaisir d’offrir - Compton

1692e jour - Mary’s Flowers & Gift Shop - Party Supplies - Velas - Productos Naturales…







/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mercredi 20 avril 2016

L’émerveillement - Compton

1691e jour - Inventaire du monde : dans une boutique de Compton, sur une même tablette, relever : des personnages de Disney (Blanche-Neige, Fée Clochette…), une Betty Boop jambes repliées, un coq ou des vierges plus ou moins emballées…

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mardi 19 avril 2016

Une silhouette - Ilha Fernando de Noronha


1690e jour - Les premiers jours, me promenant parmi les rochers, je croyais voir un homme de dos scrutant l’horizon. Depuis hier, l’homme a disparu. C’est une bouteille maintenant dont je crois deviner les contours. Du coup, je m’interroge : la forme a-t-elle changé ? ou bien les conditions de lumière ? Ou alors, plus troublant, est-ce moi qui ne suis plus le même ?…

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

lundi 18 avril 2016

Un corps échoué près des rochers - Ilha Fernando de Noronha



1689e jour - À plusieurs reprises, l’homme à la caméra est passé. Il a enregistré des images d’elle, immobile, endormie.
À aucun moment, elle ne s’est réveillée.
Un jour peut-être, pleine de nostalgie, ou alors pour les montrer à des amis, elle voudra voir, dans Street View, les lieux de ses vacances, elle “plongera” sur l’île. Elle se découvrira, pleine de surprise, corps semblant sans vie échoué près des rochers.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

vendredi 15 avril 2016

Le centre du monde - Ilha Fernando de Noronha


1688e jour - La veille de mon départ, elle m’a asséné, péremptoire : “Non, mais franchement ! Sans déconner ! Qu’est-ce que tu vas foutre là-bas. Non, mais vraiment, sans déconner ! Regarde ta carte : ton île, ce n’est qu’une poussière perdue sur l’aplat de l’océan.”
Cela fait trois jours que je suis là. C’est vrai que l’île n’est pas très grande mais quand je la regarde du large par exemple, comme à l’instant alors que regagnons Vila dos Remédios après une sortie en mer, je ne peux m’empêcher de penser, aucun doute là-dessus, qu’en réalité, elle a tout pour être le centre du monde.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

jeudi 14 avril 2016

La saison des amours - Ilha Fernando de Noronha



1687e jour - Ilha Fernando de Noronha à l’automne. Des kilomètres de plages parsemés de couples – rien que des couples –, vingt-cinq, trente ans. Sans être des copies les uns des autres, ils se ressemblent.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mercredi 13 avril 2016

Enlacés - Ilha Fernando de Noronha


1686e jour - Cela fait vingt-quatre heures à peine qu’ils se sont rencontrés et pourtant ils ont déjà envie de se dire qu’ils s’aiment. Plus tôt, il a marqué d’une croix tracée dans le sable l’endroit de leur premier baiser. Et maintenant, ils sont là, seuls sur la plage ou presque alors que le soleil décline, serrés l’un contre l’autre, enlacés. Ils aimeraient que cela ne s’arrête jamais.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mardi 12 avril 2016

Comme un avion sans ailes - Campinas

1685e jour - À Campinas, État de Sao Paulo, j’ai eu des pensées pour Charlélie Couture et sa chanson – j’ai chantonné… Même si j’peux pas m’envoler, j’irais jusqu’au bout… pourtant tu sais j’tiens plus d’bout, aussi crevé qu’un danseur… Écoute la voix du vent qui glisse, glisse sous la porte… J’ai réalisé que j’en connaissais toutes les paroles ou presque, que je n’avais rien oublié.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

lundi 11 avril 2016

Imperceptiblement, il s’efface - San Francisco

1684e jour - Une portion de trottoir est son territoire. Un peu plus loin, il a réussi à se construire un précaire abris de fortune en cartons. Il survit.
Cela fait près de trois ans qu’il est là. À force, on s’est habitué à sa présence. C‘est un peu comme si on ne le voyait plus vraiment. Imperceptiblement, il s’efface.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci