samedi 20 septembre 2014

Espaces de peu - Surabaya

1381e jour - L’homme qui vit ici est, paraît-il, heureux de son sort. Surtout depuis qu’il a fait carreler sa “demeure”. Sa nappe, son réchaud, ses affaires sont entreposés dans un caisson un peu plus loin. Il utilise des commodités partagées disposées sur le trottoir d’en face (photo ci-dessous). Il a l’impression de disposer d’à peu près tout le confort dont il a besoin. Il ne demande guère plus. Il fait toute mon admiration.



///////
 Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci.

vendredi 19 septembre 2014

Un amoureux de la vieille dame ? - Surabaya


1380e jour - En ce moment, j’ai l’impression de passer mon temps à multiplier les interrogations au sujet des scènes ou des décors que je croise. Je me dis qu’il faudrait que j’arrête, que ça va en devenir un tic mais là quand même ! Qu’est-ce qui peut pousser un habitant de Surabaya à peindre sur un coffret devant chez lui les couleurs bianconeri de la Juventus de Turin ?
Et sinon, explication si ce n’est de texte du moins de titre, pour ceux qui ne le sauraient pas, la Juventus (jeunesse en latin) est surnommée Vecchia Signora (la Vieille Dame).

///////
 Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci.

jeudi 18 septembre 2014

Temps dilaté - Surabaya












1379e jour - Il m’arrive d’avoir l’impression que le temps se dilate, incroyablement. Aujourd’hui encore ça m’est arrivé. C’était à proximité du port de Surabaya.
J’ai levé les yeux vers une pendule et il était une heure moins vingt-cinq. Et puis j’ai déambulé – il devait faire pas loin de quarante degrés. J’ai pris des photos par dizaines sans pour autant avoir l’impression de mitrailler. J’ai fini par tomber sur une nouvelle pendule et j’ai découvert, stupéfait, qu’à peine une poignée de minutes, en réalité, s’était écoulée.

///////
 Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci.

mercredi 17 septembre 2014

Collections - Surabaya




1378e jour - À Surabaya, j’ai vu des casques posés un peu partout dans la ville, à même le sol, sur des murets, loin de toute attention ; à croire que l’on ne craint pas, ici, de se faire voler.
J’ai pris également toute une flopée d’images d’oiseaux en cage (dans certains quartiers, il y en a quasiment devant chacune des maisons). Je me suis vaguement souvenu d’une phrase – elle est d’Olivier Rolin si je ne m’abuse, dans l’introduction de Mon galurin gris (il faudrait que je vérifie). La phrase fait l’analogie entre globe terrestre et cage à oiseaux (ou peut-être à écureuil), les méridiens tenant lieu de barreaux pour le voyageur épris de liberté… Je ne me souviens plus de la phrase exacte mais peu importe après tout… Ce qui compte c’est la question qu’elle a éveillée : quelle est l’échelle du monde pour les volatiles de Surabaya ?

///////
 Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci.

mardi 16 septembre 2014

Wish You Were Here - Surabaya

1377e jour - Cela fait une quinzaine de jours qu’il s’entraîne matin et soir. Toujours la même chanson : Wish You Were Here de Pink Floyd. Il veut savoir la jouer parfaitement. Elle n’est pas si facile à apprendre. Il en bave ne serait-ce que sur les quelques notes de l’intro. Et puis il faut chanter tout en jouant…




Cela fait huit jours déjà qu’elle l’a entendu pour la première fois et depuis, à chaque fois qu’il joue ou presque, elle sort. Elle se tient sur le pas de la porte de la maison familiale. Elle l’écoute. Elle se demande si c’est lui qui a composé le morceau…
De leurs positions respectives, ils ne peuvent pas se voir. Enfin, plus exactement : il ne voit rien d’elle ; elle ne devine que ses jambes et parfois sa guitare quand il se plie pour atteindre une note.
Elle n’ose pas se déplacer pour mieux le contempler. Elle l’imagine.
Et lui, perdu dans ses accords, il ne se doute de rien.

///////
 Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci.

lundi 15 septembre 2014

Jakarta, dix images









1376e jour - Histoire sans paroles…

///////
 Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci.

dimanche 14 septembre 2014

Masculin, féminin - Jakarta


1375e jour - Un visiteur extraterrestre débarquant sur Terre dans les faubourgs de Jakarta, s’il avait souci de se lancer dans un travail d’observation, s’intéresserait sans doute au foulard et à l’usage, ici, que l’on en fait.
Assez vite, il distinguerait deux catégories : les foulards portés sur la bouche pour se protéger de particules et émanations et ceux dont la fonction est d‘envelopper un visage en masquant les cheveux.
Après avoir fait pareil constat, sans doute chercherait-il à définir deux populations distinctes d’individus. Reste à savoir s’il en arriverait à les nommer “homme” et
“femme” ?

///////
 Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci.

samedi 13 septembre 2014

Roue de secours - Jakarta

1374e jour - C’est quand même un drôle de truc de pouvoir être ému par une roue simplement posée à l’arrière d’un pick-up.

///////
 Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci.

vendredi 12 septembre 2014

L’homme araignée - Jakarta



1373e jour - J’en connais deux à Paris qui se seraient arrêtés pour contempler cet homme araignée des faubourgs de Jakarta. Et, du coup, parce que je les connais – parce que j’imagine leur potentiel enthousiasme face à pareille peinture – je m’arrête à mon tour. J’essaye de voir avec leurs yeux d’enfants.

///////
 Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci.

jeudi 11 septembre 2014

La folie des grandeurs - Jakarta




1372e jour - J’ai observé ces habitations dans le quartier des nouveaux riches de Jakarta et je n’ai pu m’empêcher de penser à Buzescu, le village des rois des Roms perdu quelque part en Roumanie…
Les façades, ici, ressemblent à celles que l’on trouve là-bas. Peut-être sont-elles un peu mieux construites – on les devine, de toute évidence, pensées par des gens qui ont des diplômes d’architectes alors qu’à Buzescu la règle est d’improviser souvent sans même avoir de plans. Il n’empêche. Elles disent peu ou prou la même quête ostentatoire. Il s’agit, ici comme là-bas, de montrer que l’on a réussi en s’appuyant sur tout un luxe de colonnades à ce point inutiles qu’elles en deviennent risibles.

///////
 Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci.

mercredi 10 septembre 2014

Le carrossier endormi - Jakarta

1371e jour - Elle dit : La première fois que je l’ai vu, il était endormi. Sur un tas de planches si je me souviens bien, posées sur un établi. C’était en début d’après-midi. Je n’ai pas osé le déranger. Je l’ai observé, longuement, à distance… Je me suis demandé à quoi pouvaient bien ressembler ses rêves à cet instant précis.
J’aurais pu rester ainsi à l’observer mais un de ses collègues est venu vers moi pour me proposer son aide. Je ne pouvais pas dire : Non, désolé, je ne suis pas pressée, je vais attendre que cet homme se réveille…
Alors, j’ai expliqué, j’ai montré ma voiture, l’aile avant gauche cabossée. Et tout en expliquant, j’ai continué à régulièrement jeter un œil à mon homme endormi… Difficile à expliquer… J’aurais presque pu le rejoindre, me blottir contre lui et m’assoupir à mon tour. Mais je me suis contentée de repartir en laissant les clés de la voiture.
Quand je suis revenue, deux jours plus tard, il était là, cette fois réveillé. Il m’a demandé ce que je désirais. J’ai failli répondre : Vous !
Il y a eu un silence. Nous nous sommes souri…
Et puis, j’ai montré la voiture qui était garée un peu plus loin.

///////
 Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci.

mardi 9 septembre 2014

Questions du jour - Jakarta


1370e jour - Il arrive qu’une journée ne puisse se résumer qu’en une poignée de questions… Combien y a-t-il de gamins de par le monde qui portent un maillot d’United ou du Milan AC ? À quoi ressemble une vie de chat à Jakarta ?…

///////
 Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci.