mardi 2 septembre 2014

Branchements électriques - Neptune


1363e jour - Il m'arrive d'être fasciné par un simple fil suspendu au-dessus d'une maison…

///////
 Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci.

lundi 1 septembre 2014

À tout jamais - Neptune

1362e jour - Mon téléphone a sonné. Je me suis arrêté pour répondre. C’était elle.
Elle venait d’avoir ses résultats : elle était admise dans son université du bout du monde. Elle hurlait dans le combiné tant elle était heureuse, d’une voix suraiguë. Je me suis entendu la féliciter mais elle, l’a-t-elle seulement remarqué…
Il y avait du vent ce jour-là. Et moi, l’écoutant – elle égrainait maintenant ses résultats – j’ai observé les roseaux qui dansaient autour de moi. J’ai eu une pensée pour le Mickey de L’Apprenti sorcier, celui qui se retrouve dépassé par les éléments, les événements… Je me suis vu comme son double…
Bientôt, elle serait sur un autre continent, c’est tout ce que je comprenais de la situation. Soit disant pour un an seulement. Tu parles ! Je savais que ce n’était pas vrai. Je savais qu’elle était perdue pour moi. Oui perdue – perdue à tout jamais.

///////
 Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci.

dimanche 31 août 2014

Les voitures garées au milieu de nulle part - Neptune

1361e jour - J'adore les voitures (é)garées au milieu de nulle part pour ce qu’elles éveillent de possibilités romanesques.
J’imagine des couples à l’intérieur ou des individus en attente ; en attente d’on ne sait quoi.
Et quand elles sont inoccupées, ces voitures, comme ici aux abords d’une forêt ou d’une centrale électrique, je tente de cerner ce que peuvent bien être en train de faire ceux qui les ont garées là. De longues minutes durant, j’échafaude des hypothèses (hypothèses presque toujours invérifiables). C’est ainsi aussi que je voyage.

///////
 Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci.

samedi 30 août 2014

Une autre planète - Neptune






1360e jour - J'ai voulu voir Neptune, rêvant secrètement que ce soit véritablement un autre monde, déroutant, nébuleux. Mais il n’en est rien. Neptune, avec ses pavillons, son mall, son Kentucky Fried Chicken, son MacDo n’est rien d’autre qu’un petit bout d’Amérique.

///////
 Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci.

vendredi 29 août 2014

Miami Beach, épisode 5 : et puis il y a elle



1359e jour - Elle reste là, les pieds battus par les vagues qui déferlent, sans bouger ou presque, bras croisés, regard perdu sur l’horizon.
Je tourne autour d’elle, un peu.
Je finis par m’asseoir dans le sable en attendant qu’elle se retourne. Pour voir son visage.
Je me demande à quoi elle pense. J’aimerais lui demander.
J’observe ses jambes, ses fesses, ses cheveux. Des gens évoluent autour d’elle qu’elle ne semble pas remarquer.
Les minutes s’écoulent. Elle ne bouge toujours pas…
Alors que je m’apprête à relever mon pantalon pour aller en quelque sorte à sa rencontre, un type se penche sur moi pour me demander l’heure puis, découvrant mon accent, pour m’interroger sur mon pays d’origine. Le temps d’échanger trois banalités, je tourne la tête.
Quand je reviens à elle, elle n’est plus là. J’ai beau regarder tout autour de moi, non, je ne la trouve nulle part. Elles s’est littéralement envolée – si bien que j’en viens à me demander si je l’ai rêvée.

///////
 Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci.

jeudi 28 août 2014

Miami Beach, épisode 4 : les autres images











1358e jour - Une mère et son fils jouant dans l’eau ; des enfants, d’autres enfants ; un nettoyeur de plage habillé en père noël sur le visage duquel je découvre, le croisant, des faux airs d’Antoine de Caunes buriné ; des couples enlacés face à l’océan ; des filles qui photographient l’horizon ; des corps – encore des corps…

///////
 Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci.

mercredi 27 août 2014

Miami Beach, épisode 3 : les gros plans





1357e jour - Une après-midi durant, je déambule. Je m’approche des corps pour photographier le détail d’une nuque, un livre lu, des mains, des pieds, des fesses, des seins, des corps devenus abstraits.

///////
 Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci.

mardi 26 août 2014

Miami Beach, épisode 2 : les Stars & Stripes


1356e jour - Jamais, me promenant sur une plage française, je n’ai vu de serviettes bleu blanc rouge. À Miami Beach, en une seule après-midi, j’ai relevé des bannières étoilées sur deux serviettes, deux tee-shirts, un débardeur, trois sacs de plage, un tatouage…

///////
 Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci.

lundi 25 août 2014

Miami Beach, épisode 1 : les corps suspendus








1355e jour - Des corps qui prennent le soleil, faces tournées vers le sable ou tendues vers le ciel à parts égales. Parce qu’il n’y a pas d’ombre ou presque, on les dirait suspendus dans l’espace, saisis en pleine lévitation…

///////
 Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci.

dimanche 24 août 2014

À Belgrade comme ailleurs…









1354e jour - un ciel gris ; un garage bricolé ; un homme en colère ; des femmes qui téléphonent ; des journaux qui volent ; un graffiti qui ne fleure pas forcément l’optimisme ; un corps saisi entre deux trams… À Belgrade comme ailleurs, j’engrange les images.

///////
 Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci.

samedi 23 août 2014

Corps tronqués - Belgrade


1353e jour - J’aime cet instant où je ne perçois encore d’un corps qu’un fragment ; cet instant où je tente, ce corps, de l’imaginer entier… C’est un peu comme si j’étais face à un puzzle incomplet : j’essaye, par jeu, de mentalement reconstituer l’image dans sa globalité.

///////
 Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci.